BIENVEILLANCE ET FRATRIE

enfants-dansant

Mes jolis parents, un nouveau post aujourd’hui pour aborder la Bienveillance dans la Fratrie. En effet, il m’est souvent demandé comment mes 7 p’tits papillons gèrent leurs discordes et comment la maman que je suis réagit? En toute logique je réponds << avec beaucoup de bienveillance>>.

C’est un mot très en vogue de nos jours mais qu’en est-il réellement? Mythe ou réalité d’éducation positive?

REGLE N°1: ARRETONS DE SE VOILER LA FACE

Oui tous les enfants se disputent, se grognent dessus voire vont jusqu’à se crêper le chignon et franchement heureusement!

Petit rappel: nous sommes des mammifères qui défendons notre territoire si nous nous sentons en danger.

Revenons à nos moutons, euh… à nos p’tits papillons

Je disais donc que non l’enfant parfait qui veut tout bien, qui ne bouge pas, qui accepte tout des autres y compris de ses frères et soeurs n’existe pas. D’ailleurs il ne serait pas parfais mais soumis: AU SECOURS!!!

C’est pourquoi…

…REGLE N°2: LAISSONS NOS ENFANTS EXPRIMER LEURS DIFFERENCES

Les frères et soeurs qu’ils sont; malgré les mêmes parents, la même éducation, la même instruction sont avant tout des ENTITES PROPRES. Autrement dit, un être UNIQUE, avec un mode de pensée UNIQUE et des capacités à entendre les choses de manière UNIQUE.

Ne cherchons donc pas à minimiser ou à occulter les discordes voire les disputes.

Chaque enfant d’une fratrie existe AUSSI en s’affirmant et ainsi souhaitant être respecté dans ses prises d’opinions.

Bon après, je suis bien d’accord avec vous qu’il est inutile de sortir les épées et les flèches hahahahaha^^^. C’est donc là qu’intervient la …

REGLE N°3: COMPRENDRE AVEC BIENVEILLANCE

Une fois que la colère est passée, que tous les noms d’oiseaux ont été cités, que certains aient fait leurs valises car voulant trouver << des frères et soeurs mieux qu’ici>> ( oui oui c’est du vécu^^^) ; laissons le temps à nos enfants de redescendre. Laissons passer l’orage et ne cherchons pas à trouver le pourquoi du comment: cela leur appartient.

Par contre, notre devoir est de les mettre face à leurs colères, leurs frustrations qui les ont poussés à se mettre dans cet état et à être blessants envers leurs frères et soeurs et avant tout envers eux-mêmes.

A nous d’être à l’écoute, d’entendre sans jugement ni parti pris. UNIQUEMENT entendre et comprendre les enjeux d’une dispute ou de coups portés mais toujours en laissant notre petit papillon s’exprimer sans se faire juge et sans punir sans vouloir comprendre.

REGLE N°4: RESOUDRE AVEC BIENVEILLANCE

Une fois que tous nos p’tits papillons se sont exprimés, il est temps de les mettre face à leurs responsabilités. Oui, oui même très jeunes les enfants savent ce qu’ils peuvent faire ou non, ce qui fait mal au coeur, à l’âme ou au corps.

Ainsi, afin que ce soit plus aisé, isolons les 2 enfants ( ou plus) dans une autre pièce, neutre et vierge de toute énergie négative et demandons à nos enfants:

<< et toi que souhaites-tu faire pour que cet orage se transforme en période de soleil?>>

Et bien vous verrez que du plus jeune ou plus âgé, nos p’tits papillons ont une clairvoyance et une volonté BIENVEILLANTE de vouloir réparer assez inouïe. Leur demander c’est les impliquer dans la compréhension de leurs actes et dans la capacité à résoudre l’incident tout en prenant conscience de l’Autre dans la gentillesse afin de BIEN-VEILLER sur leurs frères et soeurs.

POUR VOUS AIDER…

… ce que je mets en oeuvre dans notre Foyer, avec mes 7 p’tits papillons (même si la dernière est Bébé elle est présente et écoute).

UNE FOIS PAR MOIS, je réunis les enfants dans le salon ( vous choisissez la pièce la plus adaptée, la plus fédératrice) et nous nous mettons tous en rond.

Nous nous donnons tous la main et à tour de rôle ( il n’y a pas d’ordre défini) chacun défini la période qui vient de s’écouler.

Chacun grands et petits s’expriment sur:

  • qui j’ai été? à titre personnel puis vis à vis de mes frères et soeurs?
  • ce que j’aurai pu faire pour faire plus attention à ( ceci) ou à ( et l’enfant nomme son frère et/ou sa soeur
  • sa demande de pardon ( non pas au sens religieux du terme) mais bien au sens altruiste du terme: je reconnais que je t’ai blessé (ée) et je te demande de m’en excuser.

Cela permet à l’enfant de REALISER ses agissements et au membre de la fratrie concerné d’entendre que ce n’était PAS PREMEDITE

  • les résolutions pour que chacun d’eux VEILLE BIEN sur les Autres.

C’est une sorte d’engagement qu’ils prennent les uns envers les autres et une feuille de route pour que d’un mois sur l’autre ils se montrent plus ATTENTIFS, ATTENTIONNES et plus BIENVEILLANTS.

ALORS VOUS AUSSI ESSAYEZ ET DITES MOI VOS RESSENTIS ET CELUI DE VOS P’TITS PAPILLONS

Parce que je crois en la valeur essentielle de Bienveillance, et parce que je suis persuadée que cela s’apprend même in utéro; je souhaitais vous faire partager ce post.

Belle journée mes parents.

Quelques bouquins en plus:

PARENTALITE ET BIENVEILLANCE

BIEN AU-DELA DE LA FRATRIE

ACCUEILLIR BEBE

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *